terug

EXPLOREZ LA COLLECTION

recherche avancée

Titre

Combat de coqs

Catégorie
Estampes

Graveur
William Hogarth (Londres, 1697 - 1764)
William Hogarth est un peintre, dessinateur et graveur britannique. Adolescent, il entra en apprentissage chez le graveur Ellis Gamble, spécialiste du blason. En 1725, il entra à l'académie de dessin fondée par le peintre Sir James Tornhill dont il épousa la fille. Petit à petit, Hogarth se forgea une identité artistique en tant que caricaturiste. Le jeune homme, tout en continuant de graver, s'affirma aussi comme peintre. Il excellait dans la satire de sujets contemporains et moraux qu'il traitait avec réalisme et une expressivité dramatique quasi théâtrale. Dans ses "pièces morales", Hogarth fustige les mœurs de la société britannique : A Harlot's Progress (1731) et A Rake's Progress (1735) en sont des exemples parlants. Cependant, si la caricature constitue la principale originalité d'Hogarth, elle n'est pas l'unique aspect de son talent : si il était connu comme peintre de scènes de genre, il s'essaya également aux portraits, à la grande peinture d'histoire et à la peinture religieuse. En 1735, il fut l'un des signataires d'une pétition qui aboutira au vote par le Parlement de la « Loi Hogarth », qui interdit de tirer des estampes d'une œuvre d'art sans le consentement de l'auteur. En tant que subtil observateur de son époque, il créa des compositions originales qui anticiperont souvent sur leur temps et marqueront la voie à ceux qui suivront, Thomas Rowlandson et les dessinateurs satiriques du Punch notamment. Par son œuvre de théoricien, Hogarth ouvre également la voie à une reconnaissance des genres mineurs que sont le portrait, le paysage et la gravure, qui joueront un rôle essentiel dans l'émergence d'une école anglaise. (Bénézit, t.7, p. 116-117)

Description
Cette gravure est l'une des dernières oeuvres de Hogarth. D'après les critiques anglais, la composition serait empruntée à La Cène de Léonard de Vinci avec d'avantage de personnages. Mais l'accumulation de figures qui se bousculent pourrait plutôt avoir des racines flamandes, comme l'oeuvre des Bruegel par exemple. Le personnage central est un gentilhomme aveugle, Lord Albermarlie Bertie. Il encaisse les paris des personnages miteux qui l'entourent et les trompe en modifiant leurs mises. Le combat de coqs, pourtant à l'origine de la scène, semble accessoire et ne fixe l'attention que de quelques protagonistes. Il en reste d'autant plus pour les paris et l'argent, ce qui conduit tout droit aux disputes.

Inscription
en-bas, à gauche: Design'd and Engrav'd by Will-m. Hogarth / en-bas, à droite : Publish'd according to Act of Parliament Nov. 5th 1759.

Date
1759

Lieu de création
Londres, Royaume-Uni

Matériel et technique
Eau-forte / Gravure au burin

Dimensions
425 × 550mm  

Expositions
L'Art du Jeu. 75 ans de Loterie Nationale, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, 2009-2010
 
Bibliographie
Joost De Geest, dans l'Art du jeu (Annemie Buffels, direction générale), 75 ans de Loterie Nationale, Loterie Nationale - Fonds Mercator, 2009, p. 170-171
Joost De Geest, dans Openbaar Kunstbezit Vlaanderen, La collection de la Loterie Nationale, Openbaar kunstbezit in Vlaanderen, 2015
 
Loterie Nationale
Rue Belliard 25-33
1040 Bruxelles